Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Accueil > Nautisme > FIN : Un marché mondial en recul • Une industrie française offensive mais très (...)

FIN : Un marché mondial en recul • Une industrie française offensive mais très exposée

mercredi 25 juillet 2012

A l’occasion d’un point presse organisé ce jour, la Fédération des industries nautiques a présenté un état du marché du nautisme français et mondial. Dans un contexte difficile, elle a rappelé les enjeux pour la profession tout entière de renforcer la compétitivité des entreprises et de préserver un marché intérieur fort, conditions indispensables au maintien de ses positions de leader mondial.

En France, les ventes de bateaux neufs sont en baisse depuis l’automne 2011, tandis que le marché de l’occasion reste stable. Les activités de services, tels que la location  , devraient connaitre une année 2012 en demi teinte.

En Europe, le recul de l’activité pourrait atteindre 25 à 30%.

Le marché nord américain redémarre légèrement, tandis que l’activité évolue favorablement sur des marchés tels que l’Amérique du Sud, l’Asie du Sud Est et l’Asie Pacifique.
Au total, le marché mondial devrait subir un recul de l’ordre de 20%.

Une industrie française offensive mais très exposée

· L’industrie nautique française est l’un des secteurs où la France a des positions de leader mondial. Elle contribue ainsi positivement à la balance commerciale du pays (taux d’export en 2010/2011 : 67%). Elle a traversé ces dernières années en préservant l’emploi et en gagnant même des parts de marché dans une conjoncture complexe (nombreuses innovations et nouveautés…).

· Pour permettre à l’industrie nautique française de conserver ses positions de leadership mondial

>> Elle doit être armée pour résister à la concurrence internationale et développer sa compétitivité, à l’heure où l’on assiste à un intérêt croissant des pays émergeants pour le secteur.

>> Elle doit s’appuyer sur un marché intérieur fort, en n’étant pas affectée par des freins à la pratique nautique sur laquelle repose le développement du secteur tout entier. A cet égard, il est essentiel d’éviter tout prélèvement supplémentaire sur les plaisanciers (du type DAFN) et de ne pas sanctuariser la mer et le littoral en développant excessivement les restrictions de navigation (Parcs marins, etc.)…

LE SECTEUR NAUTIQUE FRANÇAIS EN BREF…

„ Plus de 5000 entreprises.
„ Un chiffre d’affaires total de 4,3 Milliards d’euros, toutes activités confondues. La production de bateaux de plaisance a atteint 901 millions d’euros en 2010/2011, dont 66.6% réalisés à l’export.
„ Plus de 40 000 emplois, parmi lesquels plus de 85% sont concentrés sur le littoral.
- 3 grandes régions industrielles, concentrent plus de 15 000 emplois : Pays de la Loire, Bretagne, Poitou Charente,
- 1 grande région « de services nautiques », concentre 10 000 emplois (1/4 des effectifs nationaux) : PACA.
„ La France est leader mondial dans la production de voiliers, de pneumatiques, de la glisse et parmi les 3 premiers producteurs mondiaux de bateaux à moteur.

Info presse www.industriesnautiques.fr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)