Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Intership : de la résine et des conseils à Lorient

Erwan Six : « J’essaye de proposer des solutions techniques qui tiennent dans le temps »

jeudi 19 décembre 2013La Rédaction

Après un parcours professionnel dans la distribution auto- mobile, Erwan Six a créé Intership en 2013 à Lorient. Son but est de fournir matériaux composites et peintures ainsi que d’apporter des conseils adaptés aux besoins des professionnels comme des particuliers.

Erwan, Intership est une nouvelle entreprise à Lorient. Quelle est son activité ?

Erwan Six : « Intership a été créée en juillet 2013. L’entreprise est basée à Lorient à proximité du port de pêche, de la base sous-marine et du pôle de course au large. Son but est de fournir matériaux composites et peintures particuliers et professionnels. Pour les particuliers, il s’agit de leur offrir des solutions abordables tant en terme de coûts que de qualité pour de l’entretien, une restauration ou une construction complète. Je leur propose aussi de les suivre sur leurs chantiers afin de les conseiller. Je me déplace aisément sur la région de Lorient pour aller visualiser leur bateau à la sortie de l’eau et voir quelles solutions leur apporter. »

Pourquoi avoir choisi Lorient pour baser Intership ?

ES : « J’ai choisi Lorient parce que j’en suis originaire et parce que c’est le plus gros bassin de bateaux de particuliers en Bretagne. C’est également un bassin un peu vieillissant. »

Comment t’es-tu lancé dans ce commerce ?

ES : « Je régate depuis longtemps et j’ai réparé moi-même plusieurs bateaux. J’ai senti qu’il y avait une demande et j’ai pris un an pour faire une formation de technicien de main- tenance à l’INB à Concarneau avec une spécialisation composites et peintures. Elle m’a permis de me confronter aux nouvelles technologies et de bénéficier d’avis de professionnels. Avec l’INB, on garde d’ailleurs des relations constantes sur les produits, les marchés. Ce sont des relations très instructives et amicales. »

Quels sont les problèmes des particuliers qu’Intership a conseillés ?

ES : « Je rencontre beaucoup de problèmes d’accroche d’antifooling ou d’osmose. Il y a aussi des problèmes assez fréquents sur les coques acier et aluminium. J’essaye alors de leur proposer des solutions techniques qui tiennent dans le temps. »

Quels sont d’ailleurs les produits proposés ?

ES : « On va généralement partir sur des solutions abordables. Ainsi, si un bateau est en polyester, on va, si possible, essayer de réparer dans les mêmes types de matériaux. La gamme époxy (Résoltech) permet quant à elle de faire des réparations struc- tures et anti-osmose sur le bateau. Je propose aussi les marques Reichhold pour les résines et produits polyes- ter et Hempel pour les peintures. Je distribue également des produits composites et peintures auprès des professionnels. C’est un marché très concurrencé mais je ne souhaite pas m’engager sur des volumes de ventes trop importants. Je préfère m’axer sur la disponibilité et le dépannage tout en proposant des technologies innovantes. »

Il y a toujours autant de particuliers qui réalisent eux-mêmes leurs travaux ?

ES : « En temps de crise, on rencontre de plus en plus de particuliers avec de gros bateaux qui veulent les remettre au goût du jour plutôt que de les changer. J’apporte également de l’attention aux particuliers qui ont de plus petits bateaux, souvent avec un aspect assez sentimental. Ils veulent continuer à naviguer mais ils trouvent les solutions proposées par ailleurs trop onéreuses. »

Ch.Guigueno / SEASAILSURF Le Mag


Voir en ligne : Plus d’infos sur www.intership.fr



A la une