Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Economie

Le Groupe Bénéteau annonce un résultat opérationnel 2013 à l’équilibre

vendredi 8 novembre 2013La Rédaction

Bonne surprise du côté du Groupe Bénéteau   qui affiche un bilan 2013 de 815,4 millions d’euros alors qu’il avait prévu 810. Mieux, le fabriquant de bateaux et d’habitats français annonce un résultat opérationnel positif d’un million d’euros alors qu’il s’attendait à un résultat négatif de 7.5 millions d’euros.

Officialisés le 7 novembre, les résultats annuels 2012-2013 du groupe Bénéteau   (Bateaux + Habitat) présente une augmentation du chiffre d’affaires de la filiale bateaux. Mais dans cette partie nautique, le résultat opérationnel reste négatif. Le groupe compense donc ses pertes dans les bateaux par la partie habitat toujours bénéficiaires même si ceux-ci sont en retrait par rapport à 2011-2012.

Extraits du bilan officiel (source Bénéteau Group)

Bateaux : une performance opérationnelle proche de l’équilibre
L’activité Bateaux dégage un résultat opérationnel de -1,3 M€ sur l’exercice 2012-2013 (contre une prévision initiale de -5,5 M€) en raison d’une activité supérieure à l’objectif ainsi qu’une bonne évolution des marges sur coûts directs.

Un résultat net 2012-2013 à l’équilibre
Après prise en compte d’un solde financier de -2,6 M€, d’une charge d’impôt de -0,6 M€ et d’une quote-part de résultats des sociétés mises en équivalence de +2,6 M€, le Groupe dégage un résultat net part du groupe bénéficiaire de +0,7 M€ pour l’exercice.

Perspectives : une saison 2014 sous le signe d’une reprise de la croissance du marché mondial de la plaisance

Bateaux : Les réalisations de la saison 2013 et les tendances de long terme des marchés constituent des facteurs de confiance pour la saison 2014. En Amérique du Nord, les frémissements perçus en 2013 sont encourageants et se confirment en ce début de saison 2014.
Les pays émergents d’Asie et d’Amérique du Sud sont des marchés d’équipement qui bénéficient d’une croissance structurelle, même si les progressions de marchés varient en fonction de la conjoncture. La prudence prévaut toujours en Europe où certains pays jouissent d’un marché en hausse alors que d’autres connaissent des baisses. Cette évolution disparate laisse présager au mieux d’une stabilité globale de la zone européenne pour la saison 2014.
Au global, la saison 2014 devrait ainsi représenter la première année de croissance du marché nautique mondial depuis cinq ans, avec une légère croissance attendue de l’ordre de 3 à 5%.
Le Groupe entend profiter de cet environnement plus favorable et, comme par le passé, progresser plus fortement que le marché en développant sa position mondiale à travers une offre élargie sur l’ensemble de ses gammes de bateaux.



A la une