Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Bagagerie

727 Sailbags dévoile son Edition Limitée Tabarly

1000 sacs réalisés à partir des voiles des Pen Duick I, III et VI

mardi 13 novembre 2012La Rédaction

Créée en 2009, 727 Sailbags, spécialisée dans le design en voiles recyclées, a dévoilé sa dernière nouveauté, la plus prestigieuse de sa gamme. L’Edition Limitée Tabarly est le fruit d’une étroite collaboration entre Jacqueline et Marie Tabarly, l’épouse et la fille d’Eric Tabarly, et les trois associés de 727 Sailbags. C’est un projet lancé à l’initiative de Jacqueline Tabarly qui a été séduite par le savoir-faire et la qualité haut de gamme des produits 727 Sailbags.

C’est ainsi que pour la première fois, elle a choisi de confier des voiles personnelles, celles de Pen-Duick, Pen-Duick III et Pen-Duick VI. De cette collecte d’exception 727 Sailbags a imaginé deux sacs, un modèle Sam pour les femmes et un modèle offshore pour les hommes. Seuls 1000 exemplaires seront proposés à la vente dès le début du mois de décembre.

Côté confection, les sacs 727 Sailbags Edition Limitée Tabarly marient les voiles des Pen-Duick, majoritairement blanches et ocres, à un cuir whisky foncé. Les anses sont en gaine de couleur moutarde, montées de piqures zigzag et l’intérieur est en jersey marinière bleu et blanc, tel un clin d’œil aux marinières qu’aimait porter le navigateur. Enfin, le sac homme arbore le n°14 qui était le chiffre porte-bonheur d’Eric Tabarly.

A l’intérieur, nous retrouvons une fiche d’identification et d’authenticité, véritable marque de fabrique de 727 Sailbags ; de quel bateau les voiles recyclées sont-elles issues ? Quels océans ont-elles traversé ? Tout y est inscrit. Telle la garante des informations mentionnées, Marie Tabarly y a apposé sa signature.

Ils ont dit

Jacqueline Tabarly : « Le show room de 727 Sailbags se trouve à Lorient quasiment en face de la Cité de la Voile Eric Tabarly sur la base des sous-marins de Kéroman. C’est un lieu que je fréquente beaucoup car j’y travaille souvent. Un jour, par curiosité, je suis rentrée pour voir ce qu’ils faisaient et cela m’a beaucoup plu. C’est la grande qualité de leurs finitions notamment qui m’a séduit. Ce premier contact m’a donné envie de leur confier les voiles d’Eric qui patientaient dans son grenier. Quand j’ai proposé ce projet à Anna (Anna Beyou, l’une des trois associés de 727 Sailbags, ndlr), j’ai vu son regard s’illuminer. Avec Marie, ma fille, nous avons travaillé étroitement pour que l’esthétique de ces sacs soit fidèle à ce qu’était Eric et le résultat est une satisfaction. Mais ce n’est que le début de l’histoire. Cette idée aurait-elle plu à mon mari ? Je n’ai pas pour habitude de faire parler les morts mais une chose est sûre : Eric n’aimait pas le gâchis. Et aujourd’hui, ces voiles sont recyclées, servent et vont débuter une nouvelle vie et j’en suis ravie ! »

Marie Tabarly : « Cela faisait quelque temps que j’avais envie de faire quelque chose des voiles entreposées à la maison mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. Quand ma mère m’a parlé de 727 Sailbags, je les connaissais déjà de nom, et le projet m’a plu. Lors de nos réunions préparatoires, avant la fabrication des prototypes, j’ai été assez intransigeante sur la qualité des sacs. Il faut être honnête, les premiers modèles proposés ne me plaisaient pas car il n’était pas, selon moi, à l’image de mon père. C’était un homme de tradition mais extrêmement moderne et les premiers jets étaient trop classiques. Anna, JB et Erwann ont donc planché sur d’autres modèles et les deuxièmes propositions étaient les bonnes. Je le trouve très élégant avec ce cuir qui va se patiner avec le temps et qui se marie parfaitement avec les voiles de Pen-Duick. Les teintes présentées aujourd’hui, marron et or, sont chaudes et nous ressemblent totalement. »

Anna Beyou, co-fondatrice de 727 Sailbags avec Jean-Baptiste Roger et Erwann Goullin : « Nous sommes des collecteurs et des recycleurs autant que des créateurs de sacs. C’est une grande partie de notre travail que de trouver la matière première. Quand Jacqueline Tabarly est venue nous voir et nous a proposé de débuter une collaboration nous étions aux anges. Il s’agit de voiles qui ont navigué sur des bateaux de légende et qui ont une histoire maritime forte et, esthétiquement, elles collent parfaitement avec ce que nous recherchons chez 727 Sailbags. Cette collection est aussi une belle rencontre ! »

- Info presse Zephyr Com / 727 Sailbags / www.727sailbags.com


727 Sailbags, les points de repère

- « Sublimer les voiles en fin de vie en les transformant en créations chics, uniques et écologiques »
- 2009, création du concept 727 Sailbags
- Anna Beyou, Jean-Baptiste Roger et Erwann Goullin, les trois fondateurs de la marque
- CA 2011 – 650 000 €
- Objectif 2012 – 1 Million €
- 13 emplois créés et +25 000 m2 de voiles recyclées depuis 2010
- Fabrication française



A la une