Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

eXploder

Trimaran eXploder 23

Un mini à trois coques • plans Ryszard Partycki • 7m

lundi 4 mai 2009La Rédaction

Un mini à 3 coques ? C’est en tout cas le concept de base de ce trimaran construit en Pologne. Wojciech Kaliski et Adam Skomski voulaient un bateau rapide et fun pour traverser l’Atlantique en double et, pourquoi pas, organiser une course… Ainsi est né ce superbe trimaran de 23 pieds.

Présentation

Il y a deux façons de voir ce voilier : soit comme un possible concurrent des minis, soit comme un concurrent des trimarans de sport, entre le Multi 23 et le Seacart 30.

Le concept original est donc né de l’observation des minis 650 et des catamarans de 20 pieds destinés aux records transatlantiques. Les deux concepteurs ont mixé les deux pour réaliser un trimaran de 7 mètres capable de naviguer au large en équipage réduit. Mais le point le plus important était de gérer la sécurité   d’un petit multicoque destiné à naviguer en Atlantique. Ils ont donc développé le système qui permet de replier les bras de liaison à terre (pour le transport) afin de le rendre exploitable en mer en cas de chavirage. Un système de pompes hydrauliques soulève la coque centrale en resserrant les flotteurs. Le voilier bascule alors à 90°. Il suffit ensuite de redresser un flotteur puis l’autre pour se retrouver à l’endroit. À voir si cela marche dans 3 mètres de creux… Mais l’idée est bonne. Les deux concepteurs devaient d’ailleurs traverser l’Atlantique, mais il n’en est pas fait mention sur le site officiel… L’ont-ils fait ?

Pour ceux que l’aventure au grand large ne tente pas, ce trimaran est aussi un joli voilier de régate. Pour le plaisir à bas coût, il y a forcément le Multi 23 (plan VPLP  ) et autres Virus, des petits trimarans plus adaptés à la balade qu’à la régate de haut niveau. Et pour la régate à prix élevé, il y a le nordique Seacart 30, un plan Lombard qui dispose d’un circuit propre. Le Seacart étant commercialisé à 160,000 Euros, il n’est pas forcément abordable. L’eXploder 23 peut donc être une solution intermédiaire à 80,000 Euros en version verre (qui doit sortir en 2009) ou à 120,000 en version carbone. Reste encore une fois à développer un circuit adapté à ce type de bateau dont l’idée-concept est bonne.

Spécifications

Architecte Ryszard Partycki
Longueur HT 7 m (23’)
Longueur coque 7 m
Longueur flottaison nc
Bau maximum 6,90 m
Tirant d’eau 1,80 m
Tirant d’air nc
Déplacement 400 – 480 Kg
Voiles
Grand-voile 32 m2
Voile(s) d’avant 6 / 10 / 15 m2
Surface totale au près 65 m2
Genaker 115 m2
Gréement
Bout dehors oui
Mât carbone
Appendices 1 dérive + 2 foils
Safran(s) 3
Equipement
Couchage nc
Hauteur sous barrot nc
Construction
Version carbone carbone, nomex, epoxy
Versin verre verre epoxy
Certification CE nc
Lancement 2008
Production 1 exemplaire
Tarif 111,5000 € HT (avec voiles – version carbone) / 79,500 € HT (avec voiles – version verre)

Descriptif officiel

« Le trimaran eXploder 23 représente un concept extraordinaire » explique Patrick Zoethout (FastSailing) qui est l’agent de ce multicoque sportif en Hollande. « Il glisse à des vitesses record, il est très léger, solide… en un mot : sensationnel ! »

« L’objectif de ses constructeurs était de fabriquer un bateau spectaculaire et fun pour de la navigation en solitaire ou en équipage réduit que ce soit pour de moyennes ou longues traversées. Ils avaient d’ailleurs en arrière-pensée les minis 650… »

« Le premier eXploder a été construit, il y a un an (soit en 2008, ndr) en carbone, nomex et résine époxy. Et nous savons tous que cela implique que le bateau est léger, solide et durable. Les coques sont réalisées sous vide. Les constructeurs voulaient ainsi être à même de naviguer sur tout type de mer. »

Repliable à terre comme en mer et à l’envers !

« Avec sa grande surface de voilure, ses trois longues coques, son poids léger, il dispose de tous les ingrédients pour procurer un maximum de sensations. Il est rapide, sécurisé (la survie et la sécurité   ont été particulièrement étudiées) et facile à redresser en cas de chavirage. Ceci est possible grâce à un système ingénieux qui permet de replier les flotteurs (en mer à l’envers) à l’aide de pompes hydrauliques. Le système est aussi très utile pour transporter le trimaran sur une remorque de route… »

« Avec 65 m2 de surface de voilure et un genaker de 115 m2, il peut faire des pointes de vitesse à 30 nœuds et tenir une vitesse moyenne de 20 nœuds. Ceci devrait lui permettre de parcourir 500 milles en 24 heures… (ndr : à vérifier pour un trimaran de… 23 pieds !). Il est commercialisé à 115000 euros hors taxes avec trois voiles. Il faut ajouter une remorque de route pour se déplacer sur tous types de plans d’eau. »

« Plus tard dans l’année, devrait sortir une version en fibre de verre. Le prix devrait alors être voisin de 80000 Euros HT avec voiles ! Noter qu’un voilier de démonstration est à vendre. Pour plus de renseignements, contacter www.fastsailing.nl.&nbsp

Avis

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

Les plus

- Un vrai trimaran de régate à 23 pieds
- Possibilité de naviguer au large en équipage réduit
- Système de redressement

Les moins

- Tarifs quand même élevés
- Finalisation du concept incertaine


Dans la même rubrique

Seascape : Seascape 18

M65 : M65

ASterwind : Aster 18

Virusboats : Catamaran V8


A la une