Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

JPK

JPK 998

Candidat au remplacement du Mumm 30 - plans Jacques Valer - 9,98m

lundi 27 octobre 2008La Rédaction

Jean-Pierre Kelbert a présenté lors de l’escale lorientaise du Tour de France à la Voile ce qu’il propose pour remplacer le Mumm 30, le monotype du Tour jusqu’en 2010. Il a confié à Jacques Valer, l’architecte maison, les plans de ce « Mumm 30 » optimisé pour la course au large en équipage.

Présentation

Si le bateau ressemble vraiment beaucoup à un Mumm 30, c’est que Kelbert et Valer ont préféré optimiser ce bateau en fonction des impératifs du Tour de France plutôt que de concevoir un bateau totalement différent. Une des fonctions indispensables pour remplacer le Mumm 30, c’est de rester facilement transportable. Le JPK 998 est donc légèrement moins large qu’un M30 et il entre ainsi dans le gabarit routier ce qui faciliterait grandement la tache logistique de l’organisation. A partir de là, constructeur   et architectes ont tenté d’optimiser tous les postes de régate et de sécurité   pour le plus grand plaisir des marins.

Autre point important sur ce bateau, c’est qu’il a été développé avec des acteurs de l’économie du nautisme en Morbihan où est basé le chantier JPK : « JPK s’est appuyé sur un réseau d’entreprises morbihannaises (North Sails, NKE, Harken  , Nautix, Marsaudon Composites, Volvo Penta et Plastimo) aux compétences complémentaires reconnues au plus haut niveau, tant pour la conception du prototype que pour la production future. La réactivité générée par ce concept de réseau permet de développer un projet à ambition internationale dans les meilleures conditions. La Région Bretagne, le Conseil général du Morbihan, la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat et Cap l’Orient soutiennent ce projet novateur, basé sur un défi technologique et humain visant l’excellence, porteur de nouvelles perspectives économiques. » Voilà qui est bien original dans la conception d’un monotype de course. D’autant plus que si le bateau est validé par les Editions Larivière, organisatrices du Tour Voile, les coques seraient construites chez Marsaudon Composites (le constructeur   d’Idec de Francis Joyon) et le bateau serait assemblé chez JPK. Bien sûr, il serait équipé par les fournisseurs du prototype qui a tiré ses premiers bords lors de l’étape lorientaise du Tour 2008.

Spécifications

Architecte Jacques Valer
Longueur HT nc
Longueur coque 9,98 m
Longueur flottaison nc
Bau maximum 2,99 m
Tirant d’eau 2,10 m
Tirant d’air nc
Poids du lest 1350 Kg
Déplacement 2600 Kg
Voiles
Grand-voile nc
Voile(s) d’avant nc
Surface totale au près 67 m²
Spi(s) 110 m2
Gréement
Bout dehors fixe
Mât carbone
Appendices
Quille torpille en « t » avec poutre acier et bulbe plomb de 1100 kg
Safran(s) nc
Equipement
Couchage nc
Hauteur sous barrot nc
Motorisation nc
Construction infusion vynilester/ balsa light avec post cuisson
Certification CE nc
Lancement 2008
Production 1 exemplaire en 2008
Tarif 99.465 € HT

Descriptif officiel

Jean-Pierre Kelbert : “Se concentrer sur l’essentiel pour des performances optimales”

A l’image des VOR 70 : « Le monotype 9 98.TDF a été conçu dans la même philosophie que des VOR 70, qui ont prouvé qu’il est possible d’aller vite au près, au reaching et au grand portant dès lors que la construction optimisée permet un rapport de lest très élevé pour un poids global limité ».

Un dessin original de Jacques Valer, l’architecte « maison » : « Le dessin de jacques Valer est fin en flottaison mais très rempli dans les sections avant et arrière, avec un bouchain marqué sur toute sa longueur pour gagner en puissance et en appui sur les allures serrés. Ceci afin que le bateau conserve son planing, même à des angles de gîte élevés ».

Mobilité à terre : « La transportabilité a été intégrée dans les données de conception : avec une largeur de 2,99m., ce bateau ne nécessite pas de transporteur, ce qui constitue une aisance de mobilité et bien sûr une incidence sur le coût de fonctionnement ».

Un voilier optimisé : « Afin de relever avec précision les défauts du M30, nous avons interrogé un grand nombre de coureurs du Tour de France à la Voile. Nous avons optimisé les points sensibles ».

Vers la stricte monotypie : « Nous avons pris les informations auprès des jaugeurs pour restreindre au maximum le « bidouillage ». Tant pour les superstructures que pour les voiles ou la coque, nous avons mis en œuvre toutes les possibilités pour que le 9 98.TDF soit un vrai monotype ».

Esthétique : « Avec l’ensemble des partenaires, nous nous sommes concentrés sur l’essentiel, sans toutefois négliger l’esthétique. Cet aspect est notre marque de fabrique, si nos bateaux connaissent un succès qui se confirme, il est aussi lié à la séduction des lignes ».

Le coût : « Nous sommes bien conscients que le coût est un des éléments déterminants du succès de ce monotype. Dans le cahier des charges, nous avons intégré le coût. Le JPK 9 98.TDF est proposé au prix de 99.465 € HT. Le budget coût/fonctionnement sera comparable à celui du M 30 ».

Perspectives : « Outre le Tour de France à la Voile, sur lequel nous misons actuellement, nous voyons la construction d’un circuit spécifique monotype en équipage sur plusieurs épreuves sur la base des étapes d’un championnat. Nous souhaiterions aussi ouvrir à l’international : ce genre de support est très prisé des anglo-saxons par exemple ».

Avis

L’avis de la rédaction de SeaSailSurf.fr

Les plus

- Monotypie
- Moins de 100,000 € HT
- Combinaison lorientaise pour le concept

Les moins

- Ressemble beaucoup, trop ?, à un Mumm 30
- Concurrence de l’A35



A la une