Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Accueil > Nautisme > Stéphane GUILLO [Massif Marine Le Crouesty] : « Le prix des bateaux neufs a (...)

Stéphane GUILLO [Massif Marine Le Crouesty] : « Le prix des bateaux neufs a chuté ces 2 dernières années d’environ 20% »

jeudi 9 octobre 2008

Dans un climat de morosité économique, les professionnels du Crouesty et l’ensemble des exposants professionnels relèvent les manches et redoublent d’agressivité au niveau des prix. Cette édition du Mille Sabords est l’occasion pour les acheteurs de réaliser de belles affaires. En voici les principales raisons.

Entretien avec Stéphane Guillo, Massif Marine Le Crouesty, administrateur du Mille Sabords.

Le prix du neuf en baisse entraîne un effet domino
- “ Le prix des bateaux neufs a chuté ces deux dernières années d’environ 20% car les constructeurs optimisent le coût de la construction par une plus grande standardisation des éléments qui composent un bateau. Par conséquent nous sommes dans une année de transition sur le parc des bateaux d’occasion. Ceci entraîne une chute des prix sur une courte période, ce décalage peut s’opérer sur des variations de 40% pour un même produit d’occasion ! Le prix des matières premières et de la main d’ oeuvre, en constante augmentation, aura à assez brève échéance une incidence sur le marché du neuf, qui risque de remonter en prix et de ré inverser la tendance”.

Des immobilisations de près d’un an
- “ Alors que le temps moyen des immobilisations entre la mise en vente et l’achat était en moyenne de deux à trois mois, ces deux dernière années ce temps est plus proche d’une année, quel que soit le type d’occasion. Ceci nous coûte cher, en surface de stockage d’une part et d’autre part si nous ne vendons pas les reprises nous ne pouvons envisager de vendre plus d’unités neuves”.

Des outils de comparaison à la disposition des acheteurs
- “Les outils d’information et de comparaison se sont énormément développés, les acheteurs sont très informés. Nous n’avons de choix que de vendre aux prix les plus bas, sous peine de plomber une année entière. Cela s’apparente à un déstockage massif, les prix n’ont jamais été aussi bas. L’acheteur est tout à fait gagnant. Aujourd’hui et pas demain”.

L’année de tous les recalages
- “Nous assistons actuellement à un nouveau système de décote axé sur l’usure, alors qu’auparavant les prix étaient fixés en fonction de l’offre et de la demande. Nous sommes sur un marché restreint par rapport aux difficultés liées à la place de port (même s’il existe des solutions souvent méconnues), il est clair que celui qui n’accepte pas de baisser d’entrée ses prix ne vendra pas. Dans un très rapide délai, le marché de l’occasion emboîtera le pas du marché du neuf, c’est pourquoi l’acheteur n’a rien à gagner à attendre une nouvelle baisse des prix qui n’arrivera pas. De plus, il se sera privé d’une année de plaisir et le plaisir n’a pas de prix ! Par les temps qui courent, mieux vaut investir dans le plaisir que de faire des investissements hasardeux…
L’évasion en mer n’aura jamais été aussi abordable : c’est le meilleur moment pour réaliser son rêve et franchir le pas !”.

Info presse Michèle Le Reun-Gaigné / Le Mille Sabords / www.lemillesabords.com

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)