Ocean Selection

Du grand large à la plage : Toute l’actualité nautisme de www.SeaSailSurf.com

Accueil > Nautisme > GRAND PAVOIS 2008 : Trente multicoques dont le Lalou-Multi 50’

GRAND PAVOIS 2008 : Trente multicoques dont le Lalou-Multi 50’

mercredi 20 août 2008

Salon référence en matière de multicoques habitables, le Grand Pavois se démarquera une nouvelle fois en présentant plus de 30 unités à flot. Si les unités à voile sont largement majoritaires, on pourra y retrouver la majeure des grandes marques internationales avec Lagoon  , Fountaine Pajot, Alliaura avec sa marque Privilège, Outremer, Catana  , CIM, Dean Catamaran, Dragonfly, Nautitech, Bicok de la marque Multi-Raid mais aussi Edel Catamarans, Aventura du chantier Indigo Yachts, Ksenia Yachts, Fusion, Antares Yachts…

Une offre qui a pour objectif de répondre aux demandes des professionnels de la filière location   mais aussi et surtout aux plaisanciers amoureux de la navigation sur plusieurs coques. Croisières hauturières, cabotages côtiers, traversées rapides, l’offre en matière de multicoques est exhaustive et c’est un marché aujourd’hui très concurrentiel qui s’est développé en France et à l’international. À noter également, de nombreux marchés dits « de niche » sur ce type de bateaux avec des niveaux de finition et de livraison très diverses.

Des nouveautés tous azimuts… avec des premières présentations mondiales pour le Catana   41, le Ksenia 64 construit dans les pays de l’Est, le Catlante 600, l’Ocean Voyager Fast 62, l’Astus 22.1 ou d’autres comme le Lalou-Multi 50’ ou encore le Fusion 40 et l’Antares 44i présentés pour la première fois en France. À noter que la quasi-totalité de ces bateaux seront présentés pontons 14 et 15.

Coup de zoom sur…

- Le Lalou-Multi 50’ (15,20 mètres) : Ce trimaran mis au point par Lalou Roucayrol, coureur au large émérite, et son team Lalou-Multi est le prototype de la série de trimarans de 50 pieds tirant la quintessence de l’expérience de la course océanique et la mettant à la portée d’amateurs éclairés. Ce bateau est le fruit de plus de 20 ans d’expériences dans le domaine des multicoques et sera présenté en exclusivité au Grand Pavois. Un bateau prototype décliné pour la croisière rapide avec des aménagements adaptés. Un futur trimaran de 50 pieds de série : une première dans l’histoire des multicoques habitables !
- Le Fusion 40 (12,20 mètres) : Vendu à plus de 50 exemplaires en Australie, le Fusion 40 débarque en France et ce, dans deux containers ! Possibilité de construction en kit pour ce catamaran de 12 mètres qui demande 15 jours d’assemblage pour la coque et le pont par 4 personnes. Gréement élancé, dérives sabre, le Fusion 40 a également tous les atouts d’un bon marcheur.
- Le Bicok (6,38 mètres) : Amateurs de raids côtiers, le Bicok est fait pour vous avec sa nacelle rigide, sa capote et la possibilité de monter une tente pour passer des nuits magiques sur des plages sauvages… Après une année de mise au point, il sera présenté au Grand Pavois.
- Antares 44i (13,60 mètres) : Construit par un chantier canadien, l’Antares 44i est une unité de grande croisière conçue pour des propriétaires exigeants avec un haut niveau d’équipements tant sur le pont que sous le pont : home cinema, winches électriques, climatisation, panneaux solaires, barbecue, machine à laver…
- Le Ksenia 64 (6,40 mètres) : Première présentation mondiale pour ce catamaran construit dans les pays de l’Est sur plans d’Erik Lerouge. Le 64 est le plus petit de cette gamme qui comprend beaucoup de modèles très attendus.

Le trimaran de 50 pieds de Lalou Roucayrol, futur bateau de série en exclusivité au Grand Pavois !

Ce trimaran mis au point par Lalou Roucayrol, coureur au large émérite (2e de Québec/St-Malo en 1996 ; 4e de la Course de l’Europe en 1997 ; 2e de la Course des Phares et de la Course de l’Europe en 1999 ; 1er du Grand Prix de Belgique et 3e du Grand Prix de Fécamp en 2001 ; 3e de la Route du Rhum en 2002 ; 2e du Challenge Mondial Assistance en 2003 ; 613 milles/24h record en double en 2003…) et son team Lalou-Multi est le prototype de la série de trimarans de 50 pieds tirant la quintessence de l’expérience de la course océanique et la mettant à la portée d’amateurs éclairés. Ce bateau dont la construction a démarré en décembre 2006, est le fruit de plus de 20 ans d’expériences de Lalou dans le domaine des multicoques et sera présenté en exclusivité au Grand Pavois.

L’évolution actuelle des multicoques de course tend à construire des bateaux avec beaucoup de volume de flottabilité, des étraves de plus en plus hautes (limitation de l’enfournement) et des gréements très élancés. Ce trimaran a donc beaucoup de volume, des hauteurs d’étraves comparables aux 60 pieds actuels, une coque centrale très large et très haute de façon à gagner du volume d’habitabilité et gagner de la hauteur de bras pour le passage à la mer. La position des bras de liaison est assez reculée de façon à limiter les risques d’enfournement, le bras arrière avec ses demies poutres vers l’avant permet de donner de la rigidité à l’ensemble et de délimiter un espace de vie extérieure suffisamment vaste et sécurisant. Une dérive centrale, un safran relevable sur le tableau arrière de la coque centrale ainsi qu’une possible ligne d’arbre moteur escamotable permettent l’échouage aisé du bateau. Habitabilité, confort, sécurité   : les atouts de ce premier trimaran de 50 pieds de série !

Lalou Roucayrol : « Après avoir navigué durant vingt ans sur des multicoques de course, au confort souvent relatif, aux performances certes avantageuses mais souvent gâchées par le stress due à l’utilisation poussée de ces bateaux capricieux et volage, il m’est venu aux cours de mes nombreux quarts de veille une autre vision   de la navigation en multicoque. Notamment le fait de pouvoir partager ces moments de glisse et d’accélération entre amis...Mon choix s’est rapidement porté sur un trimaran à cause de sa polyvalence quelles que soient les allures de vent, son meilleur comportement à la mer dans des conditions musclées, son rapport performance/sécurité   bien supérieur à un catamaran de croisière.L’objectif était de réaliser un bateau confortable, rapide, ludique, agréable à barrer, avec le minimum d’entretien, échouable et simple.Je souhaitais pour cela réaliser un premier bateau qui servirait à mettre au point la série : c’est désormais chose faite ! En effet il n’existe actuellement aucun trimaran de série de cette taille. »


Voir en ligne : Info presse GPO / www.grand-pavois.com

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)